Rivierre-Casalis, un grand nom du machinisme agricole français !

Parmi les grandes marques ayant participé à l’évolution de l’agriculture en France, impossible de ne pas parler de Rivierre-Casalis ! Basée à Orléans aux portes de la Beauce, pendant plus d’un siècle elle fournit des machines aux agriculteurs de France et d’ailleurs. Suivant de près l’évolution des techniques agricoles, apportant solutions et machines innovantes, elle tient un grand rôle dans la mécanisation de l’agriculture.

Des batteuses et locomobiles destinées aux agriculteurs beaucerons à la fin du XIXème siècle aux presses à balles cylindriques et haute densité à la veille de l’an 2000, en passant par les machines de récolte du maïs et les ensileuses. C’est une histoire singulière qui est ici racontée.

Aujourd’hui encore de nombreuses machines restent en fonctionnement, dans des exploitations agricoles, chez des particuliers ou des collectionneurs. Il est également courant d’en voir dans des manifestations agricoles anciennes telles que les fêtes de battages. Témoignant ainsi d’une fiabilité et d’une robustesse qui n’est plus à démontrer. De la Bretagne à l’Alsace en passant par le Nord ou les Pyrénées, dans chaque région il y a eu des machines Rivierre-Casalis, liées dans notre mémoire collective le plus souvent aux tracteurs Renault.

Acteur économique majeur dans la région Orléanaise pendant des décennies, passant de la rue de Coulmiers à Fleury les Aubrais puis à Saint Jean de Braye à la fin de son existence, elle apporta du travail à des centaines d’ouvriers. Aujourd’hui, l’ancienne usine de Fleury les Aubrais laisse place à la zone Interives avec en son centre la place Rivierre-Casalis. Une zone moderne devenue une fierté pour la métropole d’Orléans.

Malheureusement cette histoire fut très peu racontée jusqu’ici. Je me suis donc lancé dans le projet de vous offrir ce site racontant ce pan d’histoire et présentant les productions de notre dernier grand constructeur national de presses et ensileuses. Je remercie tous ceux qui ont contribué et contribuent à ce projet ; et vous invite à apporter votre aide pour enrichir encore cet ouvrage.

En attendant, j’espère que vous prendrez encore davantage de plaisir à parcourir ce site que je n’en ai eu à le créer.

Adrian Theurez

Lorsqu’ Adrian Theurez m’a contactée pour m’expliquer son intérêt pour le machinisme agricole et en particulier de la marque Rivierre-Casalis, j’ai tout de suite été convaincue que c’était une opportunité intéressante de faire revivre à notre époque l’évolution de ce matériel agricole des XIXe et XXe siècles.

Au nom de la famille, je remercie Adrian pour ce travail de mémoire remarquable qu’il va poursuivre dans l’intérêt de tous ceux qui portent attention à ce riche passé agricole et industriel.

Bonne lecture de ce site

Joëlle Borderie

(Famille Rivierre-Casalis)

A ne pas rater !

Retour en haut